Procès de Paul Rusesabagina : "Les survivants ont le sentiment qu'il n'est pas un héros"

Publié par France 24 le 17 février 2021 | Modifié le 17 février 2021.


Paul Rusesabagina being escorted in handcuffs to a courtroom last year in Kigali. (Clement Uwiringiyimana/Reuters)




Le procès pour terrorisme de Paul Rusesabagina débute, mercredi, à Kigali. Ce Rwandais fut dépeint par Hollywood comme un héro ayant sauvé près de 1 200 personnes à l'hôtel des Mille Collines, en 1994. Les discours des rescapés sont aujourd'hui très critiques sur son rôle de sauveur.


Paul Rusesabagina a été rendu célèbre par "Hôtel Rwanda", le film hollywoodien sorti en 2004 qui raconte comment l'ancien directeur de l'hôtel des Mille Collines, à Kigali, un hutu modéré, a sauvé des milliers de vies au cours du génocide qui a tué 800 000 personnes, principalement des Tutsi, au Rwanda.



"Il a vendu leur histoire"


Pasa y était réceptionniste à l'époque, mais pour lui Paul Rusesabagina n'a sauvé personne. "Paul Rusesabagina faisait des affaires sur le dos des victimes du génocide, il leur spoliait ce qu'il leur restait comme argent. Il passait son temps à fêter avec les militaires qui tuaient les Tutsi à l'extérieur et qui venaient faire la fête le soir avec lui à l'hôtel", raconte cet homme, à la veille du procès de l'ancien directeur d'hôtel.


Pourtant, d'autres rescapés des Mille Collines hors du Rwanda disent avoir survécu grâce à l'aide du manager. Une version qui n'est plus entendue à Kigali depuis que Paul Rusesabagina s'est engagé dans l'opposition. Alfred Ndahiro, auteur d'un livre critique du film "Hôtel Rwanda", dit avoir interrogé de nombreux rescapés.


"Les survivants du génocide ont le sentiment qu'il n'est pas un héros. C'est un héros fait à Hollywood. Il les a trahis, il a vendu leur histoire pour gagner de l'argent. Il a fondé des groupes terroristes, il les a financés. Et ces groupes terroristes ont en fait attaqué le Rwanda", estime ce conseiller du président Paul Kagamé.



"On l'a enlevé"


Accusé de terrorisme par Kigali, Paul Rusesabagina a été arrêté, en août 2020, par la police rwandaise dans des conditions troubles alors qu'il arrivait d'un avion en provenance de Dubaï.


Pour sa famille, les charges retenues contre lui sont politiques. Elle pense également qu'il ne serait jamais retourné de lui-même au Rwanda. "Il a utilisé sa plateforme d'Hôtel Rwanda pour exposer et pour éclairer les violations de droits humains que le gouvernement de Paul Kagamé, que le FPR commet aujourd'hui contre son peuple. Donc on l'a enlevé, on l'a emporté de force au Rwanda en violation du droit international", explique sa fille Carine Kanimba.


Le Parlement européen a aussi évoqué un kidnapping lors d'une motion adoptée le 11 février. Les eurodéputés demandent une enquête internationale sur l'arrestation de Paul Rusesabagina et exigent la tenue d'un procès équitable de l'opposant politique.




© 2021 Copyright France 24 - Tous droits réservés.

Follow Genocide Watch for more updates:

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey YouTube Icon