top of page
Personnel
Kane Headshot.jpg

Sarah Kane,Président directeur général

Sarah Kane est unediplômé de l'Université Duke avec une majeure en politique publique, une mineure en histoire et un certificat en droits de l'homme. En tant qu'étudiante de premier cycle, Sarah s'est concentrée spécifiquement sur la migration, même si elle est passionnée par la promotion et la protection des droits de l'homme à l'échelle internationale. Sarah a déjà travaillé avec deux ONG au service des réfugiés : Kiron à Berlin, en Allemagne, qui permet aux réfugiés d'accéder à l'enseignement supérieur, et InfoPark à Belgrade, en Serbie, qui fournit des ressources et des programmes aux nouveaux arrivants et aux jeunes garçons et filles du centre d'accueil voisin. centre. À Genocide Watch, Sarah se concentre sur les opérations quotidiennes et dirige l'équipe des communications.

 Sarah est également employée parLa Campagne internationale pour le Tibet.

 

CONDON_Photo Intern[5].jpg

Grace Condon, Directeur de recherche

Grace Condon est unediplômé del'Université de Waterloo, Ontario, Canada, où elle s'est spécialisée en histoire avec une mineure en études sur la paix et les conflits. Ses intérêts de recherche comprennent les histoires mondiales des violations et de la défense des droits de l'homme, la dissidence sociale et politique, la décolonisation, l'historiographie et l'histoire narrative. En tant que directrice de recherche pour Genocide Watch, elle dirige l'équipe de recherche. Elle superviseBlogs de surveillance du génocide et recherches spéciales. Elle a présenté son étude sur le « Fémicide au Mexique » lors de la réunion de l'IAGS à Barcelone en juillet 2023. Elle surveille le Brésil, le Mexique, l’Indonésie, le Myanmar et l’Iran. Passionnée par la construction d'un avenir dans lequel le génocide, la violence extrajudiciaire et les inégalités sociales généralisées sont impensables, Grace espère approfondir sa compréhension de la prévention du génocide et acquérir des connaissances et des compétences en matière de droit international des droits de l'homme et de plaidoyer. En 2024, Grace s’inscrira à la faculté de droit.

KELEDJIAN_Photo Intern.jpg

Aline Keledjian,Alliance & Responsable du plaidoyer et directeur de la rédaction de podcasts


Aline Keledjian est étudiante en quatrième année de premier cycle à l'Université George Washington à Washington, DC. Elle est titulaire d'une double spécialisation en histoire et en affaires internationales avec une concentration en résolution de conflits. Aline a déjà effectué un stage à Facing History and Ourselves où elle a examiné et rassemblé des sources primaires pour un plan de cours sur la vie juive en Afrique du Nord avant la Seconde Guerre mondiale, entre autres projets. L'automne dernier, Aline a effectué un stage aux Archives de la Sécurité Nationale où elle a mené des recherches sur des sujets liés à l'histoire nucléaire et a cataloguéintégré plusieurs documents de source primaire dans une base de données. À l'Université George Washington, Aline a travaillé comme assistante de recherche pour le projet Eleanor Roosevelt Papers et comme spécialiste de recherche pour un professeur du Département d'études américaines. Elle est également membre du Dean’s Scholars Program de l’Université George Washington, où elle mène son projet de recherche original qui explore l’impact des récits collectifs de traumatismes sur la perception des conflits par les gens. L’héritage arménien d’Aline a influencé sa passion pour la sensibilisation, la prévention et l’éducation sur le génocide. Chez Genocide Watch, Aline surveillera un ensemble de pays en plus de travailler en tant que stagiaire en communication du Congrès pour aider aux efforts de plaidoyer législatif.

Sanaea Suntok, Alliance & Responsable du plaidoyer et directeur de la diffusion des podcasts

Sanaea Suntok est une étudiante de quatrième année de premier cycle avec spécialisation en études politiques et mineure en développement mondial à l'Université Queen's en Ontario, Canada. Durant son séjour à Queen’s, elle a grandement contribué à la publication Perspectives on Gender Equity in Politics, d’abord en tant que rédactrice en chef et maintenant en tant que coprésidente. Elle a en outre suivi le programme de terrain en droit international et politique au Bader College de Herstmonceux, en Angleterre, où elle a voyagé en Europe pour étudier le génocide comparé et le droit humanitaire international auprès des meilleurs professionnels du domaine.

Ses projets de recherche antérieurs ont consisté à analyser les débats entourant la légitimité du champ de compétence de la Cour pénale internationale, à suivre les processus de consolidation et de déclin démocratiques de divers États et à étudier la manière dont l’héritage colonial continue d’avoir un impact sur le droit et la politique internationaux aujourd’hui. Ses intérêts de recherche actuels portent sur l’exploration de l’impact des conceptions de la race et de la culture sur la manière dont les différents cas de génocide sont perçus, et de l’impact des politiques de puissance et des objectifs politiques mondiaux sur les réactions des États face aux cas de génocide. Elle s'intéresse également aux politiques de la mémoire et explore les voies non conventionnelles de la justice transitionnelle pour parvenir au mieux à un changement significatif et durable.

Après avoir obtenu son diplôme de premier cycle, Sanaea a l'intention de poursuivre des études en droit et d'entrer dans le domaine du droit international des droits de l'homme ou du droit international humanitaire, poursuivant ainsi son engagement en faveur de la prévention des atrocités criminelles et permettant d'obtenir justice pour les victimes.

Frankie Condon_NCTE22ThursdayEC0241[3] copy.jpeg

Frankie Condon,ResponsableÉditeur

Frankie Condon est professeur agrégé au Département de langue et littérature anglaises de l'Université de Waterloo et président associé de la Conférence sur la composition et la communication des collèges (CCCC). La récente collection co-éditée de Frankie, CounterStories from the Writing Center (avec Wonderful Faison), est le lauréat du prix Outstanding Book A 2023 de l'International Writing Center Association.salle. Parmi ses autres livres figurent sa monographie, J'espère rejoindre le groupe : récit, affiliation et rhétorique antiraciste ; Performing Anti-Racist Pedagogy in Rhetoric, Writing and Communication, co-édité avec Vershawn Ashanti Young ; et The Everyday Writing Center: A Community of Practice (co-écrit avec Geller et al). Ses projets actuels comprennent de nouvelles monographies : The Road to Hell : Radical Precedents of Post-Racial Rhetoric in the 21st Century, une histoire généalogique de la métaphore du daltonisme pour la justice raciale, et Encounters with Bean : Contending with White Supremacy in the Antiracist Classroom.

Areeka Khan,Alliance & Coordinateur du plaidoyer, Inde

Areeka Khan est titulaire d'une licence en philosophie du Sophia College for Women de Mumbai, en Inde. Elle est un membre actif du comité étudiant et de l’équipe de recherche de la All India Human Rights Association, où son article « Le nationalisme religieux et la théorie transgressive du Jihad de l’amour en Inde » a été publié. Elle s'est portée volontaire comme assistante médicale à l'hôpital (civil) Shyama Prasad Mukerjee de Lucknow, en Inde, où elle a suivi des professionnels de la santé et aidé à l'organisation de camps de don de sang et de séances de sensibilisation au sida et au VIH. En tant que stagiaire pour Genocide Watch, Areeka vise à attirer l'attention sur les conséquences de la violence et de la discrimination sanctionnées par l'État au nom de la nation, de la race et de la religion. Ellesurveille l'Inde, le Sri Lanka, l'Afghanistan, la Chine et la Corée du Nord pour Genocide Watch.

Elle est à la tête de l'équipe de plaidoyer de Genocide Watch au Soudan.

Khan_Intern photo.jpg
QUALLEN_Photo interne.JPG

Brooklyn Quallen,Analyste en alerte précoce

 

Brooklyn Quallen est étudiante au Smith College, avec une spécialisation en relations internationales et en histoire. Son principal intérêt de recherche à Smith porte sur la relation entre la responsabilité résiduelle internationale pour les atrocités criminelles et un système qui privilégie la souveraineté westphalienne sur les droits de l'homme. Cela a inclus des examens des opérations de maintien de la paix passéesmissions d'intervention et leurs implications sur les efforts d'intervention actuels. Elle a également travaillé sur les violations des droits de l'homme au Sahara occidental occupé par le Maroc dans le cadre d'une bourse à Smith. Elle se concentre principalement sur l'Europe de l'Est et l'Afrique du Nord. Elle envisage d'étudier le Moyen-Orient et l'Asie de l'Est et couvrent un large éventail de questions internationales relatives aux droits de l'homme.

Dismas Wangila,Stagiaire & Coordonnatrice des communications

 

Dismas est diplômé d'un baccalauréat en commerce de l'Université de Kibabii, Kenya. Chercheur expérimenté, il a travaillé du début à la fin sur de nombreux projets. Il utilise la technologie pour collecter et analyser des données provenant de diverses régions du Kenya afin de couvrir les conflits ethniques et d'explorer des mesures visant à éviter le génocide. Son expérience professionnelle et sa passion pour la lutte contre le génocide l'ont amené à rejoindre Genocide Watch. Il mène des recherches sur l'actualité et tdes sujets liés à la prévention du génocide et développe des questions d'entretien et des scripts pour des podcasts à travers l'Afrique de l'Est.

image.png

Bhaswati Bhattacharjee,Analyste en alerte précoce

 

Bhaswati Bhattacharjee travaille sur sa thèse de doctorat en tant que chercheuse junior au département d'anglais de l'Université centrale Dr. Harisingh Gour A du Madhya Pradesh, en Inde. Le principal domaine de ses recherches concerne les mémoires de guerre des femmes marginalisées. Elle a jusqu’à présent publié une revue nationale et deux publications internationales. À ce jour, elle a présenté des articles lors d'un séminaire national et d'une conférence nationale et de quatre conférences internationales, la dernière en date étant la 6e conférence interdisciplinaire internationale « Migration, adaptation et mémoire » qui s'est tenue à Gdańsk, en Pologne, les 15 et 16 juin 2023. Elle a contribué à un chapitre du livre intitulé Fourth Wave of Feminism: Reconstructing Gender Studies in Media, Law and Literature-An I.nsightful Interpretation and Analysis et un chapitre du livre intitulé Identity Explorations: Dimensions and Discourses (vol 1). Elle travaille actuellement sur deux autres chapitres sur le génocide, la mémoire, les études sur les traumatismes et la liminalité pour deux prochains volumes qui seront publiés respectivement par Routledge et Vernon Press. Elle a rejoint Genocide Watch en tant que stagiaire de recherche et travaillera avec le groupe de travail « Fémicide/Viol en tant qu'acte de génocide ». Ses domaines d’intérêt comprennent les mémoires de guerre, les écrits de personnes marginalisées, la biopolitique, l’intersectionnalité et les études sur le génocide.

Prabhleen Kaur,Analyste en alerte précoce

 

Prabhleen Kaur a poursuivi ses études de premier cycle et de troisième cycle en psychologie à l'Université de Delhi, en Inde. Ses intérêts universitaires et de recherche comprennent les identités intersectionnelles et la vulnérabilité, les conflits sociaux, la psychologie de la paix, la dissidence et la résistance, ainsi que la santé mentale communautaire. Pour son mémoire de maîtrise, elle a analysé le pperspectives sur la résolution des conflits et la consolidation de la paix enracinées dans le mouvement de résistance indien médiéval de Bhakti à travers la poésie du saint-poète du XVe siècle Kabir Das. Elle a auparavant été présidente de l'unité du National Service Scheme (NSS) de son collège, organisant plusieurs événements pour sensibiliser à diverses questions sociales et coordonnant les efforts visant à rendre accessibles au public les informations sur la disponibilité des services d'urgence et essentiels pendant la période de crise. Pandémie de covid. Elle a l’intention de mener des recherches innovantes et significatives qui pourront se traduire en politiques et contribuer de toutes les manières possibles à promouvoir une sorte de paix mondiale qui équivaut à bien plus que l’absence de guerre. Chez Genocide Watch, elle surveillera les pays et rédigera des alertes tout en assistant également les équipes de podcast et de plaidoyer.

Aisling Lynch-Kelly,Analyste en alerte précoce

 

Aisling est diplômée de l’Université d’Édimbourg et de l’Université d’Amsterdam, où elle a étudié respectivement l’histoire et les études sur l’Holocauste et le génocide. En tant qu'étudiante de premier cycle, Aisling s'est concentrée sur les conflits religieux dans l'Inde postcoloniale et a rédigé sa thèse sur l'impact du pogrom anti-sikh de 1984 sur les femmes sikhs à Delhi. Après avoir obtenu son diplôme de premier cycle, Aisling souhaitait appliquer les théories de la violence de masse et du génocide à l’Inde et concentrait ses recherches sur la compréhension du régime Modi à travers le prisme du génocide par omission. Elle a également exploré le rôle des milices soutenues par l’État, de la police et des services de sécurité dans les attaques contre les musulmans en Inde. Aisling a précédemment travaillé pour le Conseil musulman indien-américain, qui cherche à fournir une plate-forme pour accroître la sensibilisation à la discrimination et à la persécution des musulmans et des chrétiens en Inde. Chez Genocide Watch, Aisling surveille les développements dans cinq pays.Elle est également membre de l'équipe de collecte de fonds.

Raziya Masumi,Associé juridique

 

Raziya est arrivée d'Afghanistan en 2019 pour poursuivre ses études de droit en droit international et européen à l'Université des sciences appliquées de La Haye. Elle a obtenu sa première licence en droit à Kaboul en 2011. Raziya a travaillé comme avocate et militante des droits humains avec une expérience de travail avec des organisations de la société civile en Afghanistan et aux Pays-Bas. Elle a agi en tant que conseillère juridique, a beaucoup écrit sur le rôle des femmes et des minorités et a mené des campagnes de plaidoyer. Son travail se concentre sur la consolidation de la paix et le rapprochement des communautés pour contribuer à un changement positif et à des sociétés saines. Récemment, elle s’est concentrée sur les crimes commis par les talibans en Afghanistan. Elle surveille les politiques brutales des talibans qui illustrent leur discrimination systématique à l'égard des minorités dans la société. Elle a dirigé une conférence de presse sur les crimes contre l'humanité en Afghanistan en juin 2022 à La Haye. En outre, elle a dirigé et pris la parole lors de nombreuses manifestations contre les talibans aux Pays-Bas. Parallèlement, elle a créé une série de podcasts en persan pour la protection des droits des minorités afghanes et des droits des femmes avec différentes organisations de la société civile aux Pays-Bas. De plus, Raziya écrit un livre sur la situation des enfants en temps de paix et de guerre en Afghanistan. Elle croit en la liberté et en la défense des personnes sans voix afin de faire naître des racines d’espoir dans l’esprit des gens.  

MASUMI_Photo Intern.JPEG

Isabelle Rittinger,Droits des femmes et LGBTQ Plaidoyer 

 

Isabela Rittinger est étudiante de quatrième année en sciences politiques à l’Université Queen’s, à Kingston, en Ontario. Elle est présidente et fondatrice de Bleed the North, une organisation à but non lucratif dirigée par des jeunes qui s'engage à mettre fin à la pauvreté menstruelle en Ontario. Depuis sa création, en 2020, l'organisation a collecté plus de 100 000 produits menstruels pour les personnes dans le besoin. Elle est actuellement chercheuse de premier cycle au Centre for International Defence and Policy à Kingston. Elle estintéressé par les droits humains internationaux et la prévention du génocide, en particulier les impacts des atrocités criminelles sur les personnes LGBTQ+. Elle a développé cet intérêt dans un projet de recherche réalisé dans le cadre du programme de terrain en droit international et politique au château de Herstmonceux, qui impliquait une application des 10 étapes du génocide dans des zones de crise en proie à la discrimination contre les populations queer. Elle a eu l'honneur de prendre la parole dans le cadre d'un certain nombre d'engagements, y compris le comité consultatif canadien des femmes immigrantes de la JIF, pour commenter diverses émissions d'information, et plus encore.

Mohammed Ali Tijjani,Alliance & Coordonnateur du plaidoyer au Nigéria 

 

Mohammed Ali Tijjani a vaste expertise en gestion de projet, rédaction d’articles et initiatives humanitaires. Titulaire d'un baccalauréat en enseignement scientifique (physique) et d'un diplôme d'études supérieures en gestion de projet, Mohammed est également titulaire d'un certificat d'études supérieures en gestion de projets de santé mondiale. Il poursuit actuellement une maîtrise en enseignement des sciences.

 

Avec plus de 5 ans d'expérience pratique dans la gestion de projets, Mohammed a joué un rôle central chez eHealth Africa, en suivant et en évaluant méticuleusement les activités financées par le PAM à Ngala, au Nigeria. Tout en travaillant pour Première Urgence Internationale (PUI) pendant plus de 5 ans, il a occupé les postes de Responsable Nutrition, Superviseur Nutrition et Responsable Nutrition BSF.

 

Motivé par un engagement inébranlable en faveur d’un monde sans génocide, Mohammed Ali Tijjani se consacre à élargir son implication dans cette cause cruciale. Fort de sa formation et de son expérience pratique, il aspire à apporter des contributions significatives à la prévention du génocide et à la promotion de la paix.

Csongor Photo.png

Csongor Hetényi, Legal Associate 

 

Csongor is pursuing his Bachelor's degree at Sciences Po Paris. He is majoring in politics and government (a mix between legal studies and political science) with a minor in Thinking Like a Lawyer (legal argumentation). He was actively involved in the European Law Student's Association, specifically organizing moot courts. Currently, he is doing his senior exchange year at Columbia University. He majors in Human Rights and Political Sciences and has taken courses from International Criminal Law to Genocide Studies. Csongor believes that applying theoretical knowledge to practical endeavors is essential. A pertinent issue within Hungarian society is the discrimination suffered by the Roma minorities. Therefore, he has volunteered for educational organizations aiming to reduce educational inequalities in Hungary. After finishing undergraduate school, he plans to obtain his Master's in Law in Paris and start his career as a human rights lawyer at an international organization.

Lucas Hudelot-Leperini, Legal Associate 

 

In the final year of his Master's program in International Public Law at the University of Jean Moulin Lyon III, Lucas Hudelot-Leperini's academic journey has been marked by a deep-seated passion for national and international criminal law. His aspirations are directed towards enrolling in a preparatory course to sit the examination for the École National de la Magistrature, with the aim to perform the function of examining Magistrate. He is also considering taking the bar examen to exercise before international jurisdictions.

From the outset of his academic pursuits, his passion for international issues has been a guiding force extending across legal, diplomatic, and security issues. Lucas has actively sought opportunities to broaden his skills. At the same time, his Bachelor’s degree followed courses dealing with cybersecurity, focusing on new “hybrid” threats. 

His academic journey has been enriched by international experience in Australia, the United States, and Ireland. All these experiences allow Lucas to develop a comparative approach and enable him to have a greater comprehension of contemporary issues. 

A striking moment during his Master's program was his participation in an exchange program focused on the Russo-Ukrainian conflict. After months of online conferences, he had the chance to spend a week in Palermo to attend several lectures dealing with the conflict from different angles.

Hudelot-Leperini_Intern Photo.jpg
PHILLIPS_Intern photo.jpg

Charles Phillips, Early Warning Analyst 

 

Charles Phillips is a senior at Florida State University seeking a BS in International Affairs. Charles has been involved in on-campus research, including a study on social media and polarization with the Department of Sociology and media analysis of racial, caste-based, and gender stereotypes of South Asian cinema. Charles is also an intern with the International Rescue Committee’s Resettlement and Placement program where he assists newly arrived refugees access government services and integrate into the United States. He is also involved with the non-profit Public Interest Research Group as Director of Communications where he helps coordinate the student advocacy group’s community service and political outreach efforts. Charles’ academic interests include internal conflict and human rights and he plans to achieve a master’s degree and continue working for humanitarian organizations.

MISHRA_Intern photo.heic

Sera Mishra, Early Warning Analyst 

 

Sera Mishra is currently a student at the University of Maryland, where she is majoring in Government and Politics and minoring in International Development/Conflict Management and Law and Society. Sera is additionally part of the Honors Humanities program, where she studies how the arts and humanities can be utilized to incite change and social progress. She has taken classes in the subject areas of political philosophy, international relations, economics, conflict resolution, and constitutional law, which has allowed her to foster her passion for advocacy and human rights. Through her academic and professional experiences, Sera has gained expertise in writing conflict memorandums, policy proposals, and legal case briefs. Sera is the Director of Programming for the student organization Empowering Women in Law at her university, where she organizes social events and volunteer opportunities for its members. As an intern for Genocide Watch, she will be conducting research and providing assistance on various projects to monitor for signs of genocide and mitigate harm through strong legal protections. 

Tanim Miah, Early Warning & Mapping Analyst 

 

Tanim Miah is a sophomore at The George Washington University pursuing a degree in International Relations and History and minoring in Geographic Information Systems. His academic work has been centered on studying the impact of colonial policies on modern-day ethnic conflict in Latin America and the Middle East. He previously published research tracking Chinese infrastructure investment in the Balkans and historical antisemitism in formerly communist Eastern European states. Driven by a commitment to human rights and justice, he hopes to contribute to the anti-genocide movement through driven work with international organizations and communities. As an intern for Genocide Watch, he will be producing maps that highlight zones of conflict and writing research reports, monitoring countries in the Middle East and Africa. In the future, he hopes to pursue a career in international law.  

Miah Intern Photo.png
REDOLFI TEZZAT_ intern picture.jpg

Elia Redolfi Tezzat, Alliance & Advocacy Coordinator

 

Elia Redolfi Tezzat recently completed an MSc in Human Rights and Politics at the London School of Economics and Political Science (LSE), having previously obtained a B.A. in Political Science (International and Comparative Politics) and Africana Studies from Brown University. As an undergraduate, Elia studied abroad in Rwanda and Uganda, completing a qualitative research project on genocide perpetrators’ experiences with gacaca and reconciliation. As a postgraduate student, they continued focusing their research efforts on genocide perpetrators, using their dissertation to theoretically deconstruct the “genocide monster” label through Foucauldian and Wynterian analytical lenses. During their postgraduate, Elia interned with FUUSE, an award-winning documentary company, on their CORE Library project. For this project, Elia interviewed former far-right UK extremists that have since de-radicalized and their loved ones, as well as UK survivors of extremist violence. As a Genocide Watch intern, Elia aims to participate in research and advocacy to assist Genocide Watch in its mission to prevent genocide. In the future, Elia plans to pursue a law degree and become an international human rights lawyer.

Peixin Amanda Ruan, Alliance & Advocacy Coordinator & Communications Coordinator

 

Peixin Amanda Ruan is currently in her 4th year at the University of Toronto. She is majoring in International Relations with a minor in History and Economics, complemented by a Certificate in International Affairs and an Associate Degree in Economics.

 

Passionate about social justice, Peixin has a keen interest in human rights and humanitarian efforts. Throughout her academic journey, she actively engaged in projects with a significant focus on genocide, particularly the Holocaust. She collected and analyzed primary data from humanitarian workshops and conferences, where survivors of the Holocaust shared their experiences firsthand.

In addition to her studies, Peixin gained practical experience by working with non-profit organizations and serving as a donation and fundraising assistant. In 2020, she held the position of a Public Health Intern, contributing to the initiative to make De Anza College a tobacco-free campus.

Her aspirations revolve around advocating for humanitarian justice and increasing awareness on a broader scale. She is particularly thrilled about the prospect of working with Genocide Watch to effect positive change. In the future, she plans on developing her career path within this impactful field as she seeks to play an essential role in fostering positive change and amplifying the voices of those affected by injustice.

Ruan Photo.png
ERRAMILLI_Intern photo.png

Sree ErramilliAlliance & Advocacy Coordinator 

 

Sree Erramilli is an undergraduate student at the American University School of International Service in Washington D.C., majoring in International Studies. She plans to have a regional focus on Europe and Eurasia, as well as in the thematic area of peace, global security and conflict resolution where she hopes to, in particular, study the analysis, prevention and resolution of genocide and ethnic conflict. She is incredibly excited for the opportunity to join the Genocide Watch team!

bottom of page